Qui sommes-nous ?

La CSF ? C’est la poursuite des actions et des objectifs de l’APF qui a changé de dénomination pour devenir
LA CONFEDERATION SYNDICALE DES FAMILLES

La section à Ostwald fait partie d’un grand mouvement national implanté dans 79 départements et qui compte 650 sections à travers le pays.

Les objectifs :
Défendre les intérêts des familles et de toutes les personnes qui lui font confiance.
Elle agit dans les domaines du logement, de la consommation, de la protection sociale, de l’éducation, de la parentalité, du cadre de vie, de l’environnement, des familles monoparentales et de la politique familiale et sociale pour contribuer à un MIEUX VIVRE ENSEMBLE.

La CSF est reconnue et agréée comme :
– organisation nationale de défense des locataires et de la consommation
– organisation de défense de l’environnement
mouvement de l’éducation populaire
– association de défense des intérêts familiaux par l’UNAF
association éducative complémentaire de l’enseignement public

La CSF veut être le lieu où les familles sont écoutées et entendues, où elles se regroupent pour s’informer mutuellement, s’entraider et agir ensemble.
Mener des actions pour que les familles obtiennent des conditions de vie et un environnement corrects.
Donner aux familles les moyens d’être actrices de leur vie et d’exercer leurs responsabilités éducatives, sociales, économiques.

Pour être toujours plus forts ensemble
Pour faire aboutir nos requêtes concernant les Droits et les Devoirs des personnes et des familles
Pour participer à une organisation qui agit par et avec les familles…

VENEZ –NOUS REJOINDRE !

Un peu d’HISTOIRE

Dès les années 30 naît l’idée de défendre les droits de la famille hors du cadre de l’entreprise.
Pendant la Seconde Guerre Mondiale des personnes se mobilisent pour organiser l’entraide. La vie est dure, surtout pour le milieu populaire.
Pour améliorer leurs conditions de vie, les familles populaires doivent unir leurs forces. C’est un mouvement spontané et alors peu structuré.
Des familles ouvrières se regroupent et créent des réseaux d’entraide avec des fermiers locaux. Face au manque de logements, elles organisent des squats d’appartements vides pour loger des familles… 

En 1941 : apparition du MPF (Mouvement Populaire des Familles), un groupement fondé à la fois sur leur situation de famille et leur appartenance à la classe ouvrière. La situation reste difficile après la guerre : tickets de rationnement, crise du logement… Les solidarités nées pendant la guerre vont trouver un prolongement avec la création des Associations Familiales Ouvrières (AFO).

En 1946, ces associations lancent des coopératives familiales d’alimentation, des groupements d’achats, des services aide à domicile, des maisons de vacances, etc. C’est le réel début des actions de terrain de la (future) Confédération Syndicale des Familles.
Peu à peu, l’action des AFO s’intéresse à tout ce qui est lié aux questions de consommation et de pouvoir d’achat des familles, mais aussi de logement et d’éducation et en janvier 1959 : les AFO deviennent la CSF (Confédération Syndicale des Familles).

Le 17 octobre 1998, la CSF a absorbé le Comité national des associations populaires familiales syndicales (également connu sous l’appellation « Confédération nationale des associations populaires familiales syndicales ») fondé en 1951 et également héritier des associations familiales ouvrières.
La CSF/CNAPFS se rattache alors au mouvement familial mais revendique un véritable syndicalisme familial de gauche.

Nos acquis

EDUCATION : A.R.S. – Allocation de rentrée scolaire, gratuité des livres au collège, fonds social des cantines…
CONSOMMATION : des lois sur le démarchage à domicile, le crédit, le surendettement, les clauses abusives, la protection des consommateurs…
GÉNÉRATIONS SOLIDAIRES : la prise en compte des besoins des retraités dans les réhabilitations de logement…
PROTECTION SOCIALE : le maintien des centres de santé de quartier, le développement du tiers payant, l’affichage des honoraires médicaux, la non mise sous condition des ressources des allocations familiales…
SERVICES PUBLICS : la mise en place d’une concertation permanente, la facturation détaillée gratuite de France Telecom, la présence de consommateurs dans les conseils d’administration des entreprises publiques…
LOGEMENT : des lois améliorant les rapports locataires – propriétaires, la prise en compte des besoins et des attentes des habitants, la représentation des locataires dans les conseils d’administration des organismes HLM, la mise en place de plans de concertation locative …
FAMILLES MONOPARENTALES : la loi sur le partage de la pension au prorata des années de vie commune, l’API – Allocation de Parent Isolé, des droits égaux à la mère comme au père…
PETITE ENFANCE : Prestation de service ’Accueil permanent’ modulée en fonction du revenu des parents, le Congé de Paternité, …

Des valeurs

ORGANISATION DE FAMILLES POPULAIRES, la CSF se bat au quotidien pour une société solidaire où chacun peut trouver sa place dans la solidarité et non par assistance.
Attachée à la LAÏCITE, la CSF est ouverte à tous dans le respect et la reconnaissance des différences de chacun. Elle est indépendante par rapport aux organisations professionnelles, syndicales, religieuses et politiques.
La CSF se bat pour LA JUSTICE SOCIALE, contre les inégalités, pour que toutes les familles aient accès à leurs droits, droit au logement, à l’éducation, à la santé, à la culture, à un revenu, à l’information et à la défense des consommateurs.
La CSF revendique sa démarche d’ÉDUCATION POPULAIRE : FAIRE AVEC ET NON PAS FAIRE POUR.

La CSF est une ORGANISATION SYNDICALE. Elle est au quartier ce que le syndicat professionnel est à l’entreprise. Se syndiquer, c’est se regrouper autour d’idées communes pour mieux les faire avancer ensemble et faire bouger les choses pour améliorer le quotidien des familles.
La CSF participe à la transformation de la société afin que celle-ci permette à chaque personne de mener une vie digne.
La CSF ne se cantonne pas dans une logique d’opposition mais insiste pour être force de propositions.
Grâce à l’action de la CSF les choses avancent !

QUELQUES CHIFFRES …

La Confédération Syndicale des Familles, c’est :

  • 35.000 adhérents
  • 70 Unions Départementales et 500 implantations locales
  • 25 Associations Syndicales de Familles Monoparentales
  • 170 Services d’aide à domicile fédérés au sein de la FNAAFP / CSF (10 000 salariés)
  • 12 Unions de Parents d’Elèves / CSF
  • 50 Haltes Garderies et Centres de Loisirs Sans Hébergement

Commentaire non disponible pour cette page